Je viens de finir de regarder un de mes films favoris : Mary Poppins !mary_p

Sur Disney Channel, chéri-d'homme a zappé et m'a fait retomber en enfance en compagnie de ma louloute...

Je me souviens que j'avais reçu la VHS du film parce que j'étais revenue avec un bon bulletin de notes trimestriel (c'est dire si ça relevait de l'exceptionnel) : 17 de moyenne (en comptant les maths !!).

Alors, les larmes me sont montées aux yeux (les hormones doivent y être pour beaucoup aussi !!).

Je chantais avec ma fille qui s'éclatait à danser sur "superqualifragilistiquéspialidocius" !! C'est le week-end dinaudes souvenirs : hier soir j'ai vu la fin du dessin animé "Le petit dinosaure" !! Pareil pour les larmes (vraiment mauvaise période du mois, pour que je sois aussi sensible!).

Avez-vous aussi ce genre de réactions face à des choses aussi... oui, on peut le dire, ringardes, mais si pleines de souvenirs dans lesquels votre vie était si douce, cotoneuse, insouciante et charmante !

Je me revois ainsi, en robe de chambre douillette, près de la cheminée, ma soeur et mon frère pas loin, en train de regarder des dessins animés, dans lesquels le méchant et le gentil s'affrontent, où la morale élimine le vilain, ou bien les mauvaises actions des héros, et où tout se finit pour le mieux dans un monde équilibré...noel_enfance

Loin de la grippe A et de son vaccin douteux, loin des meutres, suicides de jeunes femmes, guerres et autres tueries dans des facs... loin très loin des Sarko bling bling despotiques, du mauvais temps et des pères noëls de supermachés venus là pour faire leur beurre... En ce lieux ou l'enfance, la vie, ne sont qu'une belle fête, parfois gâchée par les mauvaises notes, les heurts entre les parents auxquels parfois on assiste, les dipustes avec les copines... Là, où l'espoir d'un meilleur temps, d'une neige miraculeuse pour noël, d'un nouveau vélo, de la maison de poupée demandée au monsieur en rouge coca, nous redonne toute notre belle énergie et force de vie !

Voila pour l'esprit de noël qui s'annonce... Nous mettrons de belles guirlandes pour cacher nos grandes et petites guerres, nous allumerons des bougies en l'honneur de tous les absents et nous aimerons retrouver l'enfance dans les yeux de nos bambins...